States of Grace, Barcelone (Catalogne), Museu Nacional d'Art de Catalunya

2016 21 mai - 12 juin



Exposition personnelle
Commissaire : Carolina Ciuti pour Loop Festival 2016.






Pour sa première présentation à Barcelone dans le cadre du festival Loop, States of Grace a été ainsi redéployée dans une logique de double projection qui vise à renforcer son intégration dans l’espace du Musée National d’Art de Catalogne. L’approche de la série apparaît totalement restructurée et repensée dans le double dialogue mis en place d’une part entre les différents montages rassemblés – envisagés pour la première fois deux par deux et de façon strictement synchronisée, là où leur rapport se jouait jusque-là de manière plus indépendante et aléatoire – et d’autre part entre les œuvres vidéo et les peintures religieuses de l’architecture romane où elles sont projetées (une reconstitution du narthex de l’église San Vicenç de Cardona dont les peintures, figurant principalement en surplomb, sur les voûtes des trois sections centrales de l’atrium, furent confiées en prêt permanent au Musée National d’Art de Catalogne la même année qu’Alfred Hitchcock réalisait son film).

D’un côté, la présentation des montages en diptyque détourne l’approche linéaire et chronologique de la séquence hitchcockienne remaniée, ainsi que celle qui pourrait résulter de la succession des scènes léonardesques retravaillées dans chacun des montages. Elle met à mal la dimension narrative (et plus strictement cinématographique) que favorise leur approche successive et isolée pour privilégier plus largement les enjeux esthétiques de la série et mettre en relief les liens plastiques que ses montages construisent entre eux. D’un autre, le contexte de monstration que propose le narthex où les images sont intégrées engage un filtre particulier de perception qui, en renforçant la dimension sacrée des montages, déplace le flottant équilibre engagé entre les registres d’images qu’ils confrontent. Il inscrit surtout les œuvres de la série dans une continuité historique, les replace dans une tradition iconographique fortement codifiée qui, à travers les nombreux effets de perspective qu’elle permet de dessiner avec les œuvres du musée, rejoue la question de la profondeur qui leur est inhérente (qu’elle soit introduite par le travail complexe effectué sur les ouvertures du champ aussi bien dans les montages que les images utilisées ou par le principe même des stratifications que favorisent les effets de surimpressions). La nature du support de la projection, son inscription dans le champ plus vaste des collections romanes, voire dans celles du Musée National d’Art de Catalogne dans leur globalité, contaminent States of Grace de leur charge historique et émotionnelle, lissent subtilement ses décrochements temporels. L’expérience de la perception s’en trouve en grande partie transformée, invitant l’œuvre, par les filtres d’interprétation proposés par son environnement architectural et pictural (le narthex accueillant l’installation pouvant être envisagé à la fois comme élément muséal intégré dans un ensemble plus vaste et figure métonymique de l’église de Cardona), à acquérir une dimension intemporelle qui transcende les tentatives de catégorisation dont elle pourrait faire l’objet.

En invitant le spectateur à s’en emparer, la série se fait l’indice d’une dynamique vertigineuse du Temps, comme saisi dans l’enchevêtrement sensible de ses stratifications, voire l’expression de ses tremblements informes, sensuels et monstrueux.






Museu Nacional d’Art de Catalunya
Palau Nacional
Parc de Montjuic
08038 Barcelone (Catalogne)
Ma – Sa : 10 – 20 heures.
Di : 10 – 15 heures.
Téléphone : +34 936 22 03 60
www.museunacional.cat/en
www.loop-barcelona.com

Photographie de l’installation : Aitor Estévez

Copyright © 2016 Laurent Fiévet