Le Centre Commercial Sans Commerce, Paris (France), Cité de la Mode et du Design

2010 22 - 25 octobre

Paris, Cité de la mode et du design



Installation dans le cadre des Projets Solo de la foire Chic Art Fair 2010.
Commissaires : Patricia Maciesz et Adrian Sanders (pour Halfslant).






Cité de la Mode et du Design
34, Quai d’Austerlitz
75013 Paris

Vendredi 22 octobre – de 12h à 20h
Samedi 23 octobre – de 12h à 21h
Dimanche 24 octobre – de 12h à 20h
Lundi 25 octobre – de 12h à 17h

www.chic-artfair.com/chic-artfair2010/index.html


Halfslant, en collaboration avec des artistes du projet, a occupé le rez-de-chaussée de la Cité de la Mode et du Design afin de créer un centre commercial où d’utopiques biens corporels sont remplacés par l‘éphémère de l’idée.

Halfslant positionne l’art dans une dynamique réactive entre le site des instalations et dans un contexte dynamique où le public est encouragé à envisager chaque œuvre dans le cadre d’un ensemble plus vaste. Le Centre Commercial Sans Commerces engage non seulement des artistes mais également des acteurs, des concepteurs et des professionnels de divers horizons afin de construire l’utopie fictive d’un centre commercial commerce libre. Avec une foire d’art nouveau, un nouveau bâtiment et un nouveau but, le Centre Commercial Sans Commerces offre une vision de ce qu’un futur centre commercial pourrait être. Au lieu d’un décor sans vie, l’art contemporain fournit les luminaires permanents et thématise les points de contact avec l’espace. L‘œuvre d’art permet de développer une fiction qui reflète l’optimisme de l’architecture de l‘édifice ; c’est un lieu où les idées sont réalisées et où le potentiel futur de l’espace est poussé dans de nouvelles directions.

L’installation juxtapose le centre commercial avec la réalité d’un espace commercial utilisé, projetant à la fois les lacunes du rêve américain et le potentiel d’un nouveau type d’interaction – celui où l‘échange ne s’exprime pas à travers le commerce, mais par l’expérience partagée de l’espace entre les artistes et les spectateurs. En marchant à travers l’installation, les téléspectateurs entrevoient un avenir qui est digne des aspirations que la construction inspire : repenser, la reconstruction, et, finalement, le renouvellement.

Exposition

On the Brink - photogramme

On the Brink

Copyright © 2016 Laurent Fiévet