Moving Women, Paris (France), Galerie Danysz

2019 13 avril - 16 mai



Exposition collective avec Shaun Gladwell, Dana Hoey, Clare Langan, Erwin Olaf, Yapci Ramos, Mario Rizzi et Lee Yanor.
Commissaires : Magda Danysz et Barbara Polla.

Femmes en mouvement, femmes émouvantes – ou comment aujourd’hui, en 2019, les femmes sont représentées dans les vidéos et les films d’artistes. Femmes pour l’essentiel sûres d’elles-mêmes, mais parfois aussi hésitantes, manifestant différents degrés d’affirmation face à l’existence, comme l’écrit Laurent Fiévet à propos des femmes de la série Whistle. L’exposition réunit des artistes internationaux, artistes femmes, artistes hommes, confirmé.e.s ou encore émergent.e.s, et des figures de femmes variées, non hiérarchisées, considérées dans leur absolue complexité et leurs diversités. Que ces diversités soient interindividuelles ou interculturelles, le regard porté sur les MOVING WOMEN, par les artistes sélectionné.e.s, tient compte, implicitement, de l’histoire des femmes, et se veut admiratif plus que critique, voire amoureux. La créativité des artistes rejoint alors celle des femmes, quand elles se créent elles-mêmes, en mouvement plus que jamais.

Une diversité qui va de la liberté arrogante de Natalia (Yapci Ramos), à la prise de responsabilité face au destin que représente Mario Rizzi dans Al Inthitar, de la force physique (Dana Hoey, Fighters) à la douceur absolue de la relation mère-fille (Clare Langan), des porteuses de mémoire aux porteuses de lumière (Shaun Gladwell, Lee Yanor). Qu’elles soient femmes debout ou femmes en immersion, femmes de demain ou femmes d’hier, elles sont toutes « Fucking Beautiful », selon le titre d’une précédente exposition « video only, women only » à la galerie Danysz. Parce que la vidéo est la forme artistique la plus contemporaine. En mouvement, constamment, comme les « Moving Women ».

L’œuvre iconique d’Erwin Olaf, intitulée Moving Portraits, porte un regard particulièrement tendre sur la capacité des femmes à générer l’émotion – e-motion. Chaque modèle féminin de cette série photographique émouvante, réalisée à Shanghai, s’anime à tour de rôle et s’adresse à qui la regarde. « Aime-moi, regarde-moi… ». Ce désir-là reste encore et toujours profondément féminin. Ou plutôt, en réalité, profondément humain.
Aime-moi !
Barbara Polla

Galerie Danysz
78, rue Amelot
75011 Paris
01 45 83 38 51
danyszgallery.com
Ma – Sa : 11 heures – 19 heures.

Copyright © 2016 Laurent Fiévet