Vexations

2012-2014



Vexations est une série d’installations qui présentent indépendamment ou associés l’enregistrement de l’intégralité des Vexations d’Erik Satie (interprétées en solo et sans interruption par Nicolas Horvath) et un montage vidéo directement inspiré par l’exécution de la pièce musicale.

Le montage consiste en une série de variations autour d’une trentaine de plans assez brefs de Pickpocket de Robert Bresson qui apparaissent détournés et remontés en suivant fidèlement les modulations de la musique. Ils ont en commun de s’attarder sur l’un ou une série de gestes exécutés par un ou plusieurs personnages du film que le montage vidéo retravaille à travers des effets d’aller-retour, de désarticulation et de reprise. Isolés ou combinés entre eux, ils déploient le matériau filmique de manière toujours différente pour proposer un très large éventail de propositions imagées qui peut rappeler l’esprit de la pièce Retour à Marienbad.

Tout en soulevant très clairement des questions relatives aux statuts d’auteur et d’interprète, voire d’une manière plus globale au processus même de création et de rappropriation, la pièce, prête à un spectre très larges d’interprétations. En jouant volontiers de l’invisible et de certains processus d’apparition de motifs, elle dénonce notamment les manipulations qui gouvernent nos modes de pensées et de perception. Mais au­‐delà de ces accusations, elle porte également l’espoir que surgissent, par‐delà les carcans psychologiques et sociaux qui nous enferment, des formes de résistance et d’émerveillement qui adoucissent la perception critique que nous pourrions avoir de nous­‐mêmes pour mieux atténuer nos propres vexations.

Vexations 2.0
(2012 )

Copyright © 2016 Laurent Fiévet